La dissonance cognitive

Qui n’a jamais eu le regret d’avoir effectué un comportement ou une action en contradiction avec ses principes et valeurs profondes ? Tout le monde ! Et souvent, une forme de culpabilité et d’incompréhension vont se présenter si l’on ne cherche pas trop inconsciemment à refouler cette action… Sinon, nous n’avons qu’à simplement changer nos valeurs et le comportement ne sera plus vécu comme traumatique !

Bienvenue dans le monde merveilleux de la « dissonance cognitive » !

La dissonance cognitive est un concept introduit en 1957 par Leon Festinger dans son livre « Une théorie de la dissonance cognitive » et qui est depuis très souvent mis en évidence dans de nombreuse études de psychologie et de psychologie sociale. (liens en fin d’article)

Commençons par une définition simple du concept :

Par « dissonance », nous voulons signifier deux choses qui ne s’accordent pas et par « cognitions », nous faisons référence aux grandes fonctions de l’esprit, c’est à dire les idées, opinions, comportements, etc.

La dissonance cognitive est donc la tension consciente – ou inconsciente – d’un sujet qui ne parvient pas à accorder deux pensées ou actes contradictoires.

 

Dans « Une théorie de la dissonance cognitive » nous apprenons que pour Festinger, l’ampleur de la dissonance cognitive est tributaire de deux facteurs :

  1. L’importance des cognitions pour le sujet : plus ces cognitions seront liées aux valeurs essentielles du sujet, plus la dissonance sera forte.

et

  1. La proportion des cognitions dissonantes : plus elles seront nombreuses par rapport aux cognitions consonantes, plus la dissonance sera forte.

 

Face à de telles manifestations psychiques, l’être humain cherche à réduire ce conflit interne désagréable, voire, douloureux.

Car oui, dès 1915, Freud avait déjà compris dans « pulsion et destin des pulsions » que l’être humain recherche toujours un état psychique d’homéostasie, c’est à dire un état sans tension psychique ou somatique.

Dans son domaine, Festinger poursuit ce constat en signifiant que les sujets vont toujours se débrouiller pour retrouver un état de consonance cognitive, ou si vous préférez que les pensées, actes et valeurs s’accordent entre elles pour diminuer cette dissonance.

La diminution de la dissonance peut donc s’obtenir de trois manières, que nous allons énumérer :

    1. Changement du comportement/de la cognition et respect de l’attitude.
    2. Justifier un comportement en aménageant la cognition conflictuelle.
    3. Justifier son comportement en ajoutant de nouvelles cognitions ou informations qui dépassent les croyances dissonantes.

Si tout cela vous paraît encore trop confus, je vous invite à regarder une vidéo que j’ai réalisé pour Psychologies Magazine et qui met en évidence la dissonance cognitive à l’oeuvre chez le detective privé Eddy Vaillant, compère de Roger Rabbit :

 

A présent vous avez une idée plus précise de ce qu’est la dissonance cognitive mais si vous voulez aller plus loin je vous conseille de lire : Les erreurs des autres. L’autojustification, ses ressorts et ses méfaits de Carol Tarvis et Elliot Aronson  qui est un ouvrage beaucoup plus accessible  et tout public que « Une théorie de la dissonance cognitive » de Festinger

Mais aussi et surtout de lire ou relire Watchmen d’Allan Moore et Dave Gibbons qui reste la meilleure bande dessiné au monde et ou la fin est un pur exemple de dissonance cognitive qui trouve des issues différentes selon les protagonistes.

 

Sources et liens utiles :

– L.Festinger, Une théorie de dissonance cognitive (1957). Les classiques des sciences humaines et sociales : https://amzn.to/2Lv7oEB

– C. Tavris et E. Aronson, Les erreurs des autres. L’autojustification, ses ressorts et ses méfaits (2010). Editions Markus Haller : https://amzn.to/2DU0Itn

– A. Moore et D. Gibbons, Watchmen (1987). Collection DC Essentiels : https://amzn.to/2DWqH3k

– S. Freud, Pulsion et destin des pulsions (1915). Petite bibliothèque Payot : https://amzn.to/2DV0LVU

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *